This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.
Morphologie 2012-11-26T23:46:00+00:00

Morphologie

Nous avions noté dans la fiche signalétique de notre recensement une absence de continuité dans l’appareillage des murs des trois cellules, d’ou l’observation sur leur édification successive.

Un relevé supplémentaire permet de préciser celle-ci : trois hiatus (murs se contrebutant sans ancrage) existent dans cette construction, rendant les trois cellules indépendantes dans leur structure. Ces ruptures sont bien visibles extérieurement et intérieurement, et ce dès la base des murs. Il est bien clair qu’il y a ici trois étapes dans la construction de l’ensemble mais l’ordre dans lequel elles se sont effectuées reste à démontrer.

Seule l’entrée actuelle (cellule A) possède un linteau de bois et conserve les traces correspondant à un battant de porte. Le passage de B à C possède une large dalle en linteau mais celle-ci ne couvre pas la totalité de la largeur des murs porteurs; à moins de modification ultérieures, cette ouverture ne semble pas être une ancienne porte extérieure, tout comme le passage de A à B, étroit, bas et légèrement encorbellé, donc sans linteau. L’observation des premières assises des encorbellements montre que la cellule C n’a pu être bâtie sans l’appui sur le mur d’épierrement sans y être incluse.

Il est possible de déduire de ces différentes observations les conclusions suivantes. Les trois cellules ont été bâties successivement dans deux ordres possibles, soit A puis B puis C, soit B, puis A, puis C. Néanmoins, plusieurs arguments tendent à prouver qu’il s’agit de la première solution : la porte d’entrée de A? le couloir de liaison se justifient vers le mur et non vers l’intérieur de la parcelle ainsi que la dénivellation intérieure entre A et B. Les passages de l’une à l’autre montrent bien qu’elles ont été prévues toutes les trois dès le début de la construction, mais les murs porteurs ainsi que les voûtes ont été édifiés l’un après l’autre.

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.