Les Bâtisseurs à Pierre Sèche

 

Extraits : d’après – Christian Lassure -La Tradition des bâtisseurs à pierre sèche – A.V. 1981 N°1

LES ACTEURS DE LA CONSTRUCTION

  • Le constructeur peut-être le seul utilisateur ; il s’agit alors d’ auto-construction proprement dite.
  • Le constructeur peut-être distinct de l’utilisateur ; on a alors affaire à un professionnel, un maçon.
  • L’utilisateur participe à la construction aux côtés du professionnel, solution qui, en fait ramène à la précédente.

L’ auto-construction

Mode éminemment économique qui, s’imposait pour des constructions à usage temporaire ou saisonnier. L’investissement est aussi réduit que possible. Ce mode est une pratique courante dans les couches modestes de la paysannerie, du cultivateur à l’éleveur, en passant par le manouvrier, mais aussi chez divers représentants du monde rural, du braconnier au châtelain, en passant par le cantonnier.

Les professionnels

Cas où le constructeur est distinct de l’utilisateur. En comparaison à des constructions frustres, rudimentaires, on remarque des bâtiments d’une architecture élaborée, d’une exécution soignée, d’une belle plasticité, toutes choses qui attestent, chez leurs auteurs, un sûr métier de bâtisseur.

Exploitant-utilisateur conjoint avec le maçon-bâtisseur

Dans la construction de petits bâtiments en maçonnerie sèche, un troisième cas se présente, celui où l’exploitant-utilisateur participe à la construction au côté du maçon-bâtisseur. Du fait de l’intervention déterminante du professionnel, ce cas se ramène en définitive au cas précédent.

Pour obtenir des renseignements très complets sur « La tradition des bâtisseurs à pierre sèche », consulter A.V. N°1 année 1981.

Christian Lassure,
Les faiseurs de cabanes (Makers of dry stone huts)
http://www.pierreseche.com/les_faiseurs_de_cabanes.htm
15 avril 2002