Cantonniers

Dans les régions où les agriculteurs construisaient des cabanes en pierres sèches, il est courant de voir les cantonniers, paysans eux-mêmes ou fils de paysans, faire appel à cette même technique constructive pour se constituer leurs abris en bordure de route. Il est évident que s’abriter était une nécessité première pour les cantonniers d’autrefois, astreints qu’ils étaient d’être sur les routes même par mauvais temps. Possibilité leur était accordée de se faire des abris, à condition, comme le précise le « livret du cantonnier » du XVIIIème siècle, que ceux-ci « soient en vue de la route…, afin qu’on puisse toujours constater leur présence ».